Territoire Nouveau Rhône

LE SERVICE SAMSAH

poleaccompagnement@grim69.org

04.74.62.14.54

Le SAMSAH (Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés) de l’association GRIM accompagne des personnes en situation de handicap psychique principalement, mais pas exclusivement.

Ces personnes ont été orientées par la CDAPH vers notre SAMSAH pour une durée limitée et résidant sur le territoire du Rhône.

Le SAMSAH accompagne donc au moins 50 personnes (42 places « classiques » et 8 places « orientées rétablissement »).

Les missions du SAMSAH de GRIM sont celles définies par le décret n°2005-223 du 11 mars 2005 :

« Les services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés ont pour vocation, dans le cadre d’un accompagnement médico-social adapté comportant des prestations de soins, la réalisation des missions visées à l’article D. 312-162 », soit la contribution « à la réalisation du projet de vie de personnes adultes handicapées par un accompagnement adapté favorisant le maintien ou la restauration de leurs liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels et facilitant leur accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité».

Plus précisément (CASF – Article D312-167), il s’agit d’apporter aux usagers :

  • « Des soins réguliers et coordonnés ;
  • Un accompagnement médical et paramédical en milieu ouvert,
  • Une assistance ou un accompagnement pour tout ou partie des actes essentiels de l’existence ;
  • Un accompagnement social en milieu ouvert et un apprentissage à l’autonomie. »

La pluridisciplinarité de l’équipe, sanitaire, paramédicale, éducative et sociale permet d’offrir des prestations les plus adaptées au bénéfice du parcours de soin et du parcours de vie des personnes accompagnées.

A son arrivée au SAMSAH, chaque bénéficiaire se voit attribuer un trinôme de référents (infirmier, aide-soignant, éducateur) auxquels peuvent s’ajouter, en fonction des besoins identifiés, d’autres professionnels : neuropsychologue, ergothérapeute, psychomotricien, assistante de service social, médiatrice paire.

Ces prestations individualisées sont déterminées au moyen de la co-élaboration, par les personnes accompagnées et les professionnels, de projets personnalisés établis annuellement.

Ce travail se réalise en articulation avec les partenaires, et les membres de l’entourage familial de la personne, si elle en est d’accord.

Le SAMSAH accompagne une majorité de personnes ayant des troubles psychiques, ainsi que des personnes ayant d’autres types de troubles : TSA (Trouble du spectre de l’autisme), TED (Trouble envahissant du développement), maladies dégénératives, cérébro-lésions, déficience intellectuelle…).

Une des spécificités du handicap psychique est la variabilité de la symptomatologie, avec des périodes de « crises ».

La vie de nombreuses personnes en situation de handicap psychique est ainsi jalonnée de périodes de crises, alternées avec celles dites « de stabilité ».

Un des objectifs centraux du SAMSAH est ainsi le suivant : permettre à la personne accompagnée de mieux comprendre sa pathologie et ses conséquences afin de trouver par elle-même les compensations nécessaires au moment où elle en a besoin, afin de retrouver de l’autonomie.

Spécificité du SAMSAH orienté rétablissement :

Le dispositif spécifique de réhabilitation psycho-sociale concerne en théorie, quant à lui, plutôt des personnes jeunes, proches de l’entrée dans la maladie, ayant des troubles psychiques ou des troubles du spectre autistique sans déficience intellectuelle associée, et qui connaissent des limitations fonctionnelles du fait de leur trouble.

Ces personnes ont aussi le souhait et les capacités de s’inscrire dans une démarche de rétablissement, avec notamment un projet de logement autonome.

Leur situation, leurs attentes et leurs besoins, tels qu’ils apparaissent le plus souvent, correspondent le plus fréquemment par ailleurs, à ceux de toute personne accompagnée par le service :

Les caractéristiques de leurs situations :

  • L’isolement social
  • Problème d’estime de soi et auto-stigmatisation
  • Désorganisation (vie quotidienne)
  • Défaut d’initiative
  • Sensibilité au stress
  • Vulnérabilité
  • Difficulté d’insertion socio-professionnelle

 

Leurs attentes et leurs besoins :

  • L’amélioration de la qualité de vie
  • Le bien-être psychique
  • La création ou le développement du lien social
  • Le renforcement de l’autonomie (santé, vie quotidienne, transport, démarches administratives…)
  • L’accès ou le maintien dans le logement autonome
  • L’amélioration des habiletés sociales
  • L’accès à l’emploi/formation

 

Chaque bénéficiaire est reconnu dans sa singularité, et est soutenu dans son autodétermination.
Dans une recherche d’équilibre et de qualité de vie, l’équipe est attentive à ses aspirations, ses besoins et ses choix.

L’autonomie au SAMSAH est considérée comme une finalité de l’accompagnement. Dans ce sens, l’équipe guide le bénéficiaire dans l’identification de ses possibilités et de ses limites, pour une meilleure connaissance et perception de soi-même. Avec le soutien du service, la personne développe une plus grande autonomie en mettant en œuvre sa capacité d’agir et de décider par elle-même. Le SAMSAH aide l’individu à prendre conscience qu’autonomie et situation de dépendance ne sont pas incompatibles.

De façon générale, le SAMSAH appréhende les personnes dans leur singularité, leurs capacités et non pas à partir de leurs troubles.

Le service s’appuie donc sur leurs compétences, et par une approche valorisante favorisant notamment les expériences positives pour mettre les mettre en lumière, les faire émerger, ou à contrario faire régresser des représentations limitantes.

L’approche est alors centrée sur le pouvoir d’agir de chaque personne, et l’équilibre qu’elle saura trouver dans son rapport à elle-même et sa place dans la société.

Baux glissants

L’association GRIM dispose d’un agrément pour une activité de Gestion Locative Adapté (GLA) et d’Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL).

Elle travaille ainsi en étroite collaboration avec le Département du Rhône et les bailleurs sociaux pour l’insertion des personnes par le logement au travers du dispositif des baux glissants. Nous intervenons et apportons notre expertise aux personnes concernées par des problématiques d’ordre psychique.

Nous accompagnons environ 14 personnes par an dans le cadre de baux glissants d’une durée entre 6 et 18 mois.

Nous proposons d’intervenir sur 5 axes principaux après évaluation des capacités de la personne et avant de proposer un glissement du bail en son nom :

  • La sécurisation des conditions de vie quotidienne
  • L’accès aux droits, notamment en termes d’accès aux soins et ressources
  • L’accompagnement à la gestion budgétaire
  • Le maintien du parcours de soin
  • L’adaptation et le bien-être de la personne dans l’environnement de vie (développement des relations sociales, utilisation des services de proximités)

Un accompagnement individualisé est proposé par un(e) assistant(e) de service social et des moniteurs éducateurs sur le territoire Nord du Département du Rhône (secteur Villefranche et Tarare).

Contacter le service

Appartements Thérapeutiques de Tarare

L’association propose sur Tarare un service, en lien avec le CMP, qui permet d’apporter une réponse coordonnée à des personnes dont les besoins se situent simultanément au niveau de l’accès au logement, de l’accompagnement social et d’un suivi thérapeutique.

Il s’agit concrètement de proposer 3 axes:

  • Un accompagnement social par l’équipe du SAVS de Tarare (Soumis à une orientation de la MDPH du Rhône)
  • Un logement dans le centre de Tarare dans la cadre d’une sous location
  • Un suivi Thérapeutique par le CMP de Tarare

Ce dispositif accompagne 3 personnes pour une durée d’un à trois ans.

Contacter le service

À Tarare 04.74.05.20.04

poleaccompagnement@grim69.org

Service MJPM de Villefranche et de Tarare
Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs

NE RIEN REMPLIR ICI

Contenu caché pour que les autres onglets soient fermés

Le service

Nos services de mandataires judiciaires à la protection des majeurs comptent le plus grand nombre de suivis de bénéficiaires avec plus de 1 640 personnes dont 665 sur le territoire Rhône.

Grim s’engage à respecter les textes règlementaires, notamment la charte ministérielle relative aux droits et libertés de la personne majeure protégée qui énonce :

  • Le respect des droits civiques, la non-discrimination, le respect de la dignité et de l’intégrité,
  • La liberté des relations personnelles, le respect des liens familiaux, le droit à l’information,
  • Le droit à l’autonomie et à la protection des biens personnels,
  • La recherche du consentement éclairé et d’une intervention personnalisée.

    L’Association a souhaité renforcer son engagement avec la charte de bonnes pratiques professionnelles, signée par 17 services mandataires regroupés au sein de l’Union des Tutelles Rhône-Alpes (UTRA) :

    • Gestion désintéressée des Administrateurs
    • Transparence de l’organisation
    • Protection des biens dans l’intérêt exclusif de la personne protégée
    • Droit aux comptes bancaires individuels
    • Rigueur dans la gestion
    • Information et confidentialité
    • Contrôles internes organisés
    • Contrôles externes facilités
    • Certification démarche qualité

        Enfin, Grim met en place une évaluation continue de la qualité de ses prestations par le biais d’audits sur les procédures de fonctionnement, de contrôle des résultats et de plans d’amélioration.

        Notre organisation

        Nos professionnels effectuent des interventions à domicile, en établissements spécialisées ; des rendez-vous sont également proposés, à l’accueil de notre service.

        Des permanences: chaque délégué à la protection dispose de deux ½ journées hebdomadaires de permanence téléphonique permettant à tous (majeurs protégés, partenaires…) d’entrer directement en contact avec son gestionnaire.

        Des commissions : la collégialité des décisions est l’un des engagements fort du service ; chaque décision importante pour le patrimoine ou la vie du majeur est prise en concertation par une instance collégiale, la commission sociale ou la commission patrimoine, permettant l’échange et le recul nécessaire pour prendre la décision la plus éclairée et la plus conforme aux intérêts du majeur.

        Des réunions d’équipe: tous les 15 jours, les chefs de service animent des réunions de service permettant le suivi des dossiers, la remise et l’affectation des nouvelles mesures ainsi que l’actualisation des connaissances par « une revue d’actualités sociales et juridiques ».

        Un comité d’encadrement: tous les 15 jours, l’ensemble des cadres du service se réunit pour améliorer l’organisation, procéder aux suivis de l’activité mais aussi des décisions prises en commissions et le suivi des fiches de signalement.

        Les mesures de protection

        Que dit la loi ?
        Art 415 du code civil: « Les personnes majeures reçoivent la protection de leur personne et de leurs biens que leur état ou leur situation rend nécessaire (…).

        Art 425 du code civil: « Toute personne dans l’impossibilité de pourvoir seule à ses intérêts en raison d’une altération, médicalement constatée, soit de ses facultés mentales, soit de ses facultés corporelles de nature à empêcher l’expression de sa volonté, peut bénéficier d’une mesure de protection juridique ».
        Par arrêté préfectoral, le service MJPM Grim est autorisé à exercer 1600 mesures de protection : gestion de sauvegarde de justice, de curatelle ou de tutelle, dans le ressort des tribunaux de Lyon, Villeurbanne et Villefranche sur Saône.

        La sauvegarde de justice

        La sauvegarde de justice est une mesure temporaire. Elle peut résulter d’une déclaration du médecin traitant faite au procureur de la république. La personne conserve l’exercice de ses droits. Toutefois les actes qu’elle a passés pendant la durée de la mesure peuvent être rescindés pour simple lésion ou réduits en cas d’excès. Le juge peut également désigner un mandataire spécial à l’effet d’accomplir un ou plusieurs actes déterminés, rendus nécessaires par la gestion du patrimoine de la personne protégée.

        La curatelle

        La curatelle : la personne qui sans être hors d’état d’agir elle-même a besoin d’être assistée ou contrôlée d’une manière continue dans les actes importants de la vie civile peut être placée en curatelle. Il s’agit d’une mesure d’assistance. Ainsi, le curateur ne peut se subsister à la personne en curatelle pour agir en son nom. La personne en curatelle ne peut sans l’assistance du curateur faire aucun acte de disposition ou engageant ou modifiant son patrimoine ou ses biens. L’assistance du curateur se manifeste par l’apposition de sa signature à côté de celle de la personne protégée. Ainsi la personne ne peut sans l’assistance de son curateur faire emploi de ses capitaux, introduire une action en justice ou se défendre, ni faire de donation sans l’assistance de son curateur. Le juge peut également ordonner une curatelle renforcée. Dans ce cas le curateur reçoit seul les revenus de la personne et assure lui-même le règlement des dépenses auprès des tiers.

        La tutelle

        La tutelle : la personne qui doit être représentée d’une manière continue dans les actes de la vie civile peut être placée sous tutelle. Le tuteur la représente alors dans tous les actes de la vie civile, dans la gestion de son patrimoine, dans sa représentation en justice. Le tuteur accomplit seul les actes conservatoires et en principe les actes d’administration nécessaires à la gestion. En revanche, le tuteur ne peut sans y être autorisé par le juge faire des actes de disposition. Il ne peut pas non plus transiger ou compromettre au nom de la personne protégée.

        Contacter le service

        A Villefranche : 04.74.62.14.54

        A Tarare : 04.74.05.20.04

        poleaccompagnement@grim69.org

        SAVS de Villefranche et Tarare
        Service d’Accompagnement à la Vie Sociale

        Les SAVS GRIM accompagnent 205 personnes vivant avec un handicap psychique.

        Les personnes de 20 à 60 ans en situation de handicap orientées par la MDMPH sont accueillies par ce dispositif dans le cadre d’un soutien à l’inclusion.

        Notre service dispose également d’un agrément spécifique pour accompagner les personnes vieillissantes dans un soutien à la redéfinition d’un nouveau projet à la sortie de la vie active ou avec la baisse de leur autonomie.

        Le service d’accompagnement a pour rôle d’ouvrir des perspectives de vie pour la personne, de valoriser ses compétences, de l’aider à faire des choix, en les confrontant avec l’environnement qui l’entoure.

        Après une évaluation de 6 mois, nous construisons conjointement un projet d’accompagnement personnalisés en fonction de ses besoins, pour les accompagner dans différentes domaines :

        • La Santé
        • La Vie Sociale
        • La Vie Professionnelle
        • L’Autonomie
        • La Vie Quotidienne
        • L’Inclusion
        • L’Administratif
        • Le Logement

        NE PAS TOUCHER

        Des équipes pluridisciplinaires

        • Chef de service
        • Secrétaire
        • Référent aux Droits (Assistantes sociales, CESF)
        • Référent de parcours (Éducateurs, CESF)
        • Référent vie-quotidienne (Moniteurs éducateurs)

        Les principaux savoir-faire du service

        • Faciliter l’accès aux droits
        • Définir les besoins d’orientations en termes d’hébergement adapté

        Réaliser les apprentissages concernant :

        • Les démarches administratives
        • Le budget
        • L’entretien du logement
        • La réalisation de ses courses et ses repas
        • L’utilisation des services de proximité
        • Accompagner la personne pour qu’elle veille à son état de santé général
        • Accompagner l’accès et la continuité des soins
        • Faire évoluer les habiletés sociales propres à l’intégration professionnelle

        Contacter le service

        A Villefranche : 04.74.62.14.54

        A Tarare : 04.74.05.20.04

        poleprotection@grim69.org